Être une femme devient un motif d’obtention du statut de refugié

Être une femme devient un motif d’obtention du statut de refugié

Alors que le Congrès reunit à Versailles vient de vote l’inscription de l’interruption volontaire de grossesse (IVG) in the Constituţieune autre évolution majore pour la protection des droits des femmes est passée plus inaperçue: recunoașterea de către Curtea de Justiție a Uniunii Europene (CJUE), ro ianuarie ultimuldes femmes comme “groupe social” au sens de la Convention de Genève din 1951.

Sous ses abords techniques, moins immediately séduisants qu’une inscription dans le texte supreme d’un État, this évolution is pourtant une quasi-revolution. Este pentru prima dată în vigoare când cea mai înaltă instanță jurisdicțională a Uniunii Europene (UE) recunoaște că femeile pot fi recunoscute ca refugiați de acest fel, în anumite condiții predominante în țările lor de origine. Les femmes qurbanes de violența conjugală – objet de l’affaire qui a donné lieu à cet arrêt du janvier 16 – mais également, par exemple, les femei afganedu fait du traitement qui leur este rezervat par les Talibaniacum vor putea beneficia de une protection internationale suree et améliorée.

Le “groupe social”, model de protecție

La Convenția de la Geneva din 1951 relativ la statut de refugié definit ce dernier comme :

“toute personne qui, temându-se de raison d’être persécutée du faptul rasei sale, al religiei, al naționalității sale, al apartenenței sale la un anumit grup social sau al opiniilor sale politice, se află hors des țările cărora le are nationality et qui ne peut ou, du fait de cette frică, nu veut se claimer de la protection de ce pays (…)”.

„Apartenența la un anumit grup social” este cu siguranță motivul persecuției, cel mai „enigmatic” ainsi que l’avait qualifié il quelques années un rapporteur public du Conseil d’État: ce qu’il signifie n’est pas aus évident que les „viziuni politice”, „etnice” sau „religie”. S’il est fort probabil qu’en 1951 the “groupe social” visé était celui des classes bourgeoises fuyant le communisme, l’indéfinition originale de acest concept va faire beaucoup pour l’adaptation de la Convention à l’evo droits de la personne umană.

Armonizat conform dreptului Uniunii Europene la debutul anului 2000, definiția „grupului social” a făcut apel la două criterii foarte generale, care poate fi rezumat simplu de la felul următor grup „grup” persoane care, d’une part, partagent une characteristic innée ou une histoire common et, d’autre part, ont de ce fait une identité propre et sont perçues comme différentes par la société environnante. Or, this definition a permis le développement, au fil des années, d’une jurisprudence promouvant principalemente la protection of the victimes, in their pays d’origine, de persécutions liéantes au genre: tel est le casnest, notam, homosexuals, des femmes et filettes craignant des mutilări genitaleou encore des femmes s’opposant au forța căsătoriei – pour citer trois des principaux groupes sociaux reconnu dans sures pays d’origine par la drept caz de majoritatea statelor membre ale Uniunii Europene.

Dans de nombreuses hypothèses, tout à fait unimaginables în 1951, le “groupe social” ainsi a permis la protection de minorités persécutées à raison de leur orientations sexuelle sau de leur opposition aux traditions constitutive de tortures sau gradoudhu. Ce motif a assured ce faisant la pertinence continua – et donc la perennité – de la Convention de Genève. Jusqu’à prezent, totuși, le “groupe social des femmes” nu a fost recunoscut că foarte épisodiquement, par câteva curs de justiție nu te izola fara curaj. Il în va news tout autrement avec la consacration de cette option de protection par la CJUE.

(Plus de 85 000 de lecteurs font confiance aux newslettere de The Conversation pentru a înțelege mai bine les grands enjeux du monde. Abonați-vă astăzi)

Le “groupe social des femmes”, une (r) évolution ?

La recognition d’un group social “des femmes” se heurtait au second criterium de la definition: cum să considerăm de fapt că les femmes, care, în general, constituie peu sau prou la moitié de la société d’un pays, p. » par une « société environnante »… dont elles font elles-mêmes partie pour moitié? Les personnes homosexueles, les femmes s’opposant à l’excision or au mariage force sunt minoritaires au sein de la société, et sont perçues comme différences, and includes par les autres femmes. Dans surees hypotheses sécifiques cpendant, les femmes dans leur ensemble sont perçues comme différences.

C’est pourquoi, selon la CJUE, “il ya lieu d’apprecicer”, pentru a determina existența unui grup social au sens de la Convenția din 1951, și un ansamblu de persoane partageant o caracteristică sau o istorie comună de ce fait comme distinct “au regard des norms sociales, morales ou juridiques du pays d’origine en cause” (§56 de l’arrêt). La “société environnante” este entendue în un sens large englobant les norms – juridiques, sociales, culturalles etc. – dont l’objet is precisely de sécifier une partie de la popularis en raison de caractéristiques linked au genre. Les discriminations ou persécutions visant la partea feminină a populației care participă la marginalizarea și permit de la constituer en groupe social au sens de la Convention.



Citeşte mai mult:
Dosar: l’immigration en France, quels enjeux ?


Rațiunea permite generalizarea. Comme l’acfirme la Cour, grâce à cette approche et ” en fonction des conditions prévalant dans le pays d’origine, pot être considéraires comme appartenant à “in anumite grupuri sociale” (…) les femmes de ce pays dans leur ensemble ” (§62).

Telle este la principala revoluție. S’il est vrai que les femmes pouvoir déjà, à raison de persécutions léutes à leur gender, être protejate, cela se face au cas par cas și pe o bază juridică regională și non internationale, oferind o protecție. Désormais, les “femmes dans leur ensemble”, originaires d’un pays au sein duquel elles auront été reconnu comme faisant partie d’un groupe social, poignantre prétendre à la qualité de refugié au de la Convention.

Un „groupe social” des femmes afghanes?

Raționamentul Curții a permis, în acest caz, să se recunoască faptul că femeile pot fi considerate ca:

„ aparținând unui „ anumit grup social” (…) lorsqu’il est établi que, dans leur pays d’origine, elles sont, en raison de leur sexe, exposées à des violes physiqueles ou mentales, y include vies sexuales et des dhunes domestiques » (§57).

Dar generalizarea pe care o operează deschide calea către recunoașterea altor grupuri sociale de femei – et l’on songe evidently à une suche recognition concernant les femei afgane. La Cour nationale du droit d’asile a d’ailleurs précédé la CJUE sur ce point, jugeant dans des decisions d’octobre dernier (par ex. CNDA, 3 octombrie 2023, MN,n°22037537) care:

„Acumularea de valori îi răsplătește pe talibani într-un sistem de limitare a libertăților lor și une miza interzisă a societății afghane” a permis să considere că „femmes afghanes social contituent”.

Loin des débats politiques sur les questions migratoires qui ne s’encombrent pas de préoccupations juridiquesprotection internationale des femmes urmărește ainsi son évolution, par le droit international et grâce à son interpretation par les juges européens et nationalaux.


Proiectul REFWAR Este susținut de Agence nationale de la recherche (ANR), care finanțează cercetarea pe proiecte în Franța. Misiunea sa este de a susține și de a promova dezvoltarea cercetării fundamentale și finale în toate disciplinele și de a consolida dialogul dintre Știință și societate. Pour în savoir mai mult, consultați site-ulANR.

Comments

No comments yet. Why don’t you start the discussion?

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *